Forum EDEN
0
  • 19 Juillet 2019 à 07:57:22
  • Bienvenue, Invité
Merci de vous connecter ou de vous inscrire.

Connexion avec identifiant, mot de passe et durée de la session
Recherche avancée  

Nouvelles:

Bienvenue sur le forum officiel d'EDEN !

Auteur Sujet: Background du CDA  (Lu 3176 fois)

Awiya

  • Modérateur
  • Membre
  • *****
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 339
    • Voir le profil
Background du CDA
« le: 05 Juillet 2015 à 22:50:04 »

Les personnes ayant validé leur CDA peuvent, si elle le souhaitent, participer au vote pour le meilleur background.
Il s'agit là d'un vote soumis par certains membres, donc d'un vote "â la cool" ;).
Il faudra donc poster votre background, peut être pas en entier pour ceux qui ont fait des pages entières... Soyez raisonnables ;).
Vous avez, comme pour les autres votes, jusqu'au samedi 11 juillet pour le faire.
Je lancerai ensuite le vote.
IP archivée

tengi

  • Membre
  • *
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 28
    • Voir le profil
Re : Background du CDA
« Réponse #1 le: 06 Juillet 2015 à 00:06:21 »


Bon bah j'y suis ! Allez hop !

[UNE VIEILLE LEGENDE] pour faction Horde.

"L'air est sec et la chaleur étouffante. A l'horizon, les ondulations d'air chaud ne permettent pas de distinguer clairement le paysage au lointain. Ce désert, pourtant pas très vaste, est considéré comme étant très dangereux. Il paraîtrait qu'un groupe de personnes ou plutôt, d'êtres... inhumains, feraient subir d'atroces tortures à quiconque traverserai ce désert. Il se dit même que ces monstres arrivent à dompter et domestiquer les animaux sauvages afin de les rendre plus féroce encore.
Mais c'est une vieille légende urbaine ! Les seules mouvements visibles dans ce paysage de désolation sont les tumbleweed. Vous savez, ces boules d'herbes virevoltantes. Il n'y a pas l'ombre d'un animal.


- Mélaine ! Marco ! Sensa ! Dépêchez vous ! Si on veut arriver à l'heure pour la fête de ce soir, on va devoir s'activer un peu.
- Mais Greg' !! tu te rends bien compte qu'il fait super chaud !? Il fait au moins 50°...
- Mélaine a raison. En plus, nous n'avons pas beaucoup d'eau pour nous désaltérer. On va quand même pas taper dans les bouteilles de ce soir !
[RIRES]
- Allez, tenez le rythme ! Encore 20 minutes de marche et nous aurons traversé ce désert. D'ici une demi heure, nous serons chez Raph. C'est pas l'paradis sur Terre, mais c'est le seul raccourci pour arriver le plus rapidement chez lui. Pi'... j'ai pas envie d'perdre mon temps ici... avec toutes ces sales histoires de tortures, de meurtres... Y'a pas à dire, y'a des personnes qui ont disparu et qui n'ont jamais été retrouvées. La presse en parle. Si ça c'est pas une coïncidence.
- Il a la frousseuuuu !! Il a la frousseuuuu !!
[RIRES]
- HEY ! Regardez au loin ! Vous voyez cette tâche sombre qui bouge dans les ondulations de chaleur ?!
- C'est un mirage Mélaine.
- T'hallucine Mélaine, bois un coup !
[RIRES]
- Putain les gars ! J'vous dis qu'il y a un truc qui avance là-bas. Regardez !

Le sable ocre s'élevait en poussière comme des tourbillons d'air chaud. Il n'y avait aucun doute, cela s'approchait, rapidement. Une rencontre allait avoir lieu d'ici peu de temps.

- Oh nooooon ! Regardez ! Ce sont des animaux qui courent !
- Putain, j'ai les boules ! C'est quoi s'bordel ?! MERDE !
- Faut courir ! On s'casse !
- J'vous l'avais dit de pas passer par là ! On va crever... MERDE !
[CRIS]
- On s'arrête. Et on attends. Il y a peut être des gens comme nous qui prennent ce raccourci !!!
- On dirai des gros chiens !!!
[CRIS]
- Ce ne sont pas des chiens !!! Putain !!! Ce sont des Lycals !!! On va crever ici !!! Cassons nous !!!
[CRIS]

Ce garçon disait vrai. Effectivement, ce sont bien des lycals. Des bêtes, encore plus féroce qu'à l'état sauvage, puisqu'elles sont domptées par ce groupe de monstres, barbares et inhumains êtres sanguinaires, parfois dégénérés par consanguinité.

Inutile de vous expliquer dans les moindres détails comment la vie de ces jeunes gens s'est terminée. Tous, après une courte course effrénée, ont fini dévoré, écartelé, transpercé, désossé puis léché de leur sang encore chaud. Seul 1 ou 2 corps en charpie, décharnés, seront attelés à ces charognards, mangeurs de chair humaine.

Mais ceci n'est qu'une vieille légende urbaine !
"
IP archivée

Bawon Samdi

  • Membre
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 50
    • Voir le profil
Re : Background du CDA
« Réponse #2 le: 06 Juillet 2015 à 00:50:38 »

Pour le Matriarcat

Il ne leur restait que 500 mètres à faire pour atteindre l'abri quand la tempête les frappa. Une chance qu'Ilona ait repéré cette grotte alors qu'il devenait évident que le gigantesque mur de sable se dirigeait droit sur elles. Chaque soeur s'était alors encordée à un esclave et les trois binômes ainsi formés s'étaient rapidement mis en marche. A présent la progression est devenue extrêmement difficile. Les vent chargés de pluie et de poussière rouge réduisent considérablement la visibilité et le flash des violents éclairs zébrant le ciel ont remplacé le soleil. Ilona a choisi un bon esclave pour ouvrir la marche. Corrompu avance sans broncher à une cadence régulière et ses épaules massives forment un rempart derrière lequel elle peut parfois relever ces lunettes encrassées pour faire le point sur le cap. Il serait bien trop facile de perdre de vue le piton rocheux où semble se trouver l'entrée d'une grotte. Encore 200 mètres ...

Après avoir toussé et craché cette maudite poussière rouge, les soeurs peuvent commencer à reprendre leur souffle et savourer le répit que leur offre cette grotte. L'entrée est sous le vent mais le sifflement des bourrasques et l'orage grondant résonnent dans la pièce. Avec quelques coups de cravache Arya repousse Corrompu jusqu'à ce que son corps hors norme viennent obstruer l'ouverture au travers de laquelle il avait eut bien du mal à se contorsionner. Dès qu'il fut assit le calme remplit la pièce. Comme à son habitude, Arya s'occupe de dételer les esclaves et leur donne un baquet d'eau. Pendant ce temps Ilona n'a pas perdu de temps et allume un feu à partir de quelques morceaux de bois qu'elle avait pris soin de garder au sec. Elles repartiront quand la tempête sera calmée, ce qui peut prendre plusieurs heures, alors autant en profiter pour se reposer et se restaurer.

Melyne, qui avait disparu dans les profondeurs de la grotte pour s'assurer que tout était sans risques, resurgit silencieusement de l'obscurité pour prendre place près du feu. Ilona ignore si elle est muette ou si elle suit une sorte de voeux de silence mais elle n'a jamais entendu la voix de l'assassine. Elle a par contre appris a décrypter ses attitudes. Par exemple, la voir qui s'assoie nonchalamment après avoir jeté un oeil au fond de la grotte ne peu signifier qu'une chose: RAS. Pas besoins de mots ni bavardages, juste l essentiel. Efficace.Un lézard empalé sur l'une des dagues de Melyne s'agite frénétiquement jusqu'à ce qu'elle se décide à lui trancher la tête d'un coup de dents. Elle s'emploie alors à le débiter en plusieurs morceaux qu'elle lance en direction des esclaves. Ils se disputent brièvement leur maigre pitance jusqu'à ce que Colosse abatte son poing sur la nuque de Souffrance. Il distribue alors les plus gros morceaux à Corrompu qui attendait patiemment, puis ingurgite le reste. Leurs échanges se limitent à quelques grognements.

Epuisées après plusieurs semaines de marche, les trois soeurs ne prolongent pas la veillée plus que nécessaire. Après une rapide prière commune et les habituelles mortifications, elles se préparent toutes à dormir. Ilona tarde toutefois un peu. De son sac elle sort une pile de papiers. Ils sont tous identiques et représentent le même visage féminin accompagné du montant de la récompense pour toute information relative à sa localisation. Apparemment l'ordre rouge la recherche ardemment et l'ordre noir a décidé que ça serait une bonne idée de montrer au reste du Matriarcat qu'elle ordre est le plus capable. C'est certain que les Rouges n'aimeraient pas être redevable aux Noires pour avoir accompli le boulot à leur place. Ilona a été chargée de former une équipe et de partir en chasse. A présent la traque touche bientôt à sa fin. Elle a pu établir que sa cible prioritaire se fait à présent appeler Lilith et qu'elle a rejoint le gang des Anges de Dante. Ils trainent près d'un ancien site sacré où d'antiques idoles impies auraient été récemment découvertes.

Ilona place les quelques feuillets bien en évidence et avec une pierre posée dessus pour qu'ils restent en place. Vu les traces d'anciens feux de camps et les quelques peintures murales, l'endroit semble avoir servi de refuge à plus d'un voyageur traversant ce désert. D'autres passeront surement après elles. Après avoir jeter un dernier coup d'oeil aux esclaves et aux deux autres soeurs enlacées sous la même couverture, Ilona s'allonge et espère trouver rapidement le sommeil.
IP archivée

Minus

  • Baroudeur
  • Membre
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3 690
  • Dis Cortex, tu veux faire quoi cette nuit ?
    • Voir le profil
    • 50 Nuances de Violet
Re : Background du CDA
« Réponse #3 le: 06 Juillet 2015 à 09:32:16 »

Youp, j'ai fait un petit texte pour chacun de mes Résistants, je vous propose ici celui concernant Jack :


Des fantômes.
Voilà ce que disait la légende.
Depuis des générations, aussi loin que remontait la mémoire des plus anciens parmi les réfugiés, des hommes et des femmes disparaissaient sans laisser de traces. Des gens apparemment sans histoires. Des travailleurs. Des pères  et des mères de famille. Des voisins. Des collègues. Des gens ordinaires que l’on fréquentait au quotidien.
Et un beau matin, ils avaient disparu. On ne les revoyait plus mais on ne retrouvait jamais aucun corps. La légende disait que des fantômes venaient les chercher pour les dévorer.

Tout le monde connaissait au moins une personne qui avait disparu de la sorte. Mais tout le monde faisait avec. Il fallait bien que la vie continue.

C’est aussi comme ça que Jack voyait les choses. Au cours de sa vie, il avait déjà connu 3 disparitions et avait toujours su tourner la page. Mais pas cette fois.
Cela faisait maintenant trois mois que sa fille avait disparu. Trois mois que Jack ne dormait plus. Trois mois qu’il cherchait les moindres informations sur ces mystérieuses disparitions. Trois mois qu’il bricolait sa torche à souder pour en faire une arme. Trois mois qu’il se préparait physiquement. Trois mois que sa décision était prise…

Il allait ramener sa fille.
Il allait chasser les fantômes.
IP archivée
Barbouilleur amateur.

syntaxerror

  • Invité
Re : Background du CDA
« Réponse #4 le: 06 Juillet 2015 à 11:14:47 »

Pour ma part, un background général à la bande:

Il fallait partir.

Tout était prêt, les provisions avaient été faites, et le boeuf du clan arnaché avec les sacs, tentes, et paniers contenant toute leur vie.

Angela parcourait du regard les ruines encore fumantes de l'immeuble tenant jadis sur 5 étages dans lequel ils avaient passé leurs 10 dernières années.
Il avait fallut empaqueter rapidement. Ils étaient prêts, mais ne s'attendaient pas à ce que cela arrive si vite.

Jérémias rejoignit Friedrich qui se tenait près du boeuf. Il était fatigué, la nuit fut intense et mouvementée. Friedrich l'aida à monter sur le dos de l'animal. Jérémias étant plutôt léger, le boeuf ne broncha pas.

Un sifflement se fit entendre. Otto appelait son chien Léo, qui furetait dans une ruelle atenante. Le grand gaillard était heureux d'avoir put constater que la vieille tronçonneuse de la cave fonctionnait encore. Un vieux bidon de sans plomb trouvé à côté lui permettrait de s'en servir au besoin. Et il pensa que ce moment viendrait bientôt.

Friedrich appela Angela. Le Convoi devait se mettre en route maintenant. Les "Dégénérés" étaient partis, mais il ne tarderaint pas à revenir. Essen était perdue.
Une bande de Dégénérés à moto en fait. Les "Anges de Dante" était marqué sur leur blason planté dans le dos de leur cuir usé.

Ils allaient revenir.

Il fallait partir.
IP archivée

Quantrill

  • Rédacteur Webzine
  • Membre
  • **
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 697
  • Grand Kaghan
    • Voir le profil
    • Le Studio Tête Réduite!
Re : Re : Background du CDA
« Réponse #5 le: 06 Juillet 2015 à 13:41:23 »

Mon BG pour Zagan des Anges de Dante:

Je ne saurais plus dire combien de jours s’étaient écoulés depuis le début de cette traversée dans le désert.

J’ai les pieds en sang et ça commence à virer au vert  tout autour des menottes. Je m’étonne de la résistance de mes poignets, ils auraient déjà dû se déboîter depuis le temps…

Cet enfoiré de barbu n’a même pas l’air d’y prendre plaisir, c’est à peine si il fait attention à moi. De sa moto, par contre, il en prend soin comme si elle était faite de chaire. Je ne sais pas si c’est dû à la déshydratation, mais j’ai cru le voir occupé de la caresser, d’un geste très tendre.

La chaîne qui me rattachait à la machine infernale a fini par céder. Surpris, je me suis vautré dans le sable. J’ai bu la tasse, ce qui m’a empêché de le supplier de m’achever.

Le temps de relever la tête, le motard était déjà loin, me laissant seul avec le vrombissement incessant de la moto que je ne pouvais plus m’enlever du crâne.

Ça m’apprendra à offrir de l’eau à une inconnue. Fût-ce-t-elle une petite fille.
IP archivée
jepeindépetibonomdemesdoidefé http://tete-reduite.blogspot.be/

gierulf

  • Baroudeur
  • Membre
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 3 307
  • Totem de l'IA
    • Voir le profil
    • L'exhumé - Webzine Eden !
Re : Background du CDA
« Réponse #6 le: 06 Juillet 2015 à 18:57:17 »

peut être pas en entier pour ceux qui ont fait des pages entières... Soyez raisonnables ;).

Minus, je crois que cette phrase est pour nous :D

Je vais mettre que le texte dont je préfère l'ambiance, si vous voulez le reste, allez voir mon CDA ;)

Le jeune Abak regarde fixement la montagne tandis que le vieux Bamaka finit son histoire.
"Depuis, plus personne ne va chercher de l'eau à cette source. Les Démons de Fer et de Sang ne sont jamais sortit de cette grotte, et les plus valeureux guerriers ont essayé de les chasser, mais aucun n'est revenu. La source d'eau la plus proche est à un jour de marche vers le couchant désormais.
- Mais depuis ton enfance, les démons ne sont jamais revenus ? Ils sont sans doute morts maintenant....
- Ne crois pas ça. Les Démons de Fer et de Sang ne vivent pas dans le même temps que nous. Ne va jamais à cette source. Jamais."

Abak salue respectueusement le vieux conteur, et repart sans quitter la montagne des yeux. Il tient à la vie, mais il ne prend pas de risque à juste jeter en œil cette nuit, pour savoir si les démons ont toujours là...

Le jeune bamaka utilise tout ce que lui ont enseigné les pisteurs pour se glisser le plus silencieusement possible vers l'entrée de la grotte aux démons. Quand enfin il l'aperçoit, il se perche en haut d'un arbre et reste immobile à observer l'entrée impénétrable et obscure de la grotte.

Une heure plus tard, il n'y a toujours aucun mouvement, aucun son, aucune lueur... rien.
Rassuré et impatient de raconter au village que la grotte de la source est libéré, il cède à la curiosité et s'approche furtivement de l'entrée ténébreuse.

Toujours rien. Abak inspire profondément et met un pied dans la grotte, se glissant vers le fond, où doit jaillir l'eau.

Une odeur répugnante lui agresse alors les narines. Ses yeux s'habituant à l'obscurité, ce qu'il avait prit pour un éboulement de roche et de terre se révèle être un charnier. Les plus anciennes dépouilles ne sont plus que des os, mais certains sont encore en étant de décomposition. Parmi ces cadavres, Abak reconnais les corps d'animaux sauvages, de Bamakas, de blancs... et mêmes certains ossements encore reliés à des appareils de fers...

Les Démons sont peut-être tous morts, finalement...

Un léger 'bip' lui répond dans son dos. Abak sursaute, glisse et tombe violemment au sol. Il y a quelqu'un derrière lui, et il n'est pas mort. Abak tétanisé ne peux que le regarder immobile.
C'est une femme, aux habits étranges, salles et déchirés. Son bras gauche est plus long que le droit et recouvert de métal. Ses deux jambes sont étrangement courbés et en métal. Sur son dos se trouve un étrange appareil, relié par des fils à son bras et ses hanches. Tout son corps est recouvert de sang, de blessures, de fluide noir épais... A côté de son œil, sur une plaque en fer, viens de scintiller en rouge, avec un léger 'bip'. Enfin, son appareil dorsal est relié à un autre, fixé sur la source, mais laissant passer l'eau. Elle a visiblement créé cet appareil avec les restes de ses camarades démons...

*** ALERTE DE PROXIMITE - GREY SEVEN OF NINE***
> Nombre = 1--
> Etat (agressivité) = 4%--
> --
> --
> Etat (Grey Seven of Nine [biologique]) -> Etat de santé = 22,8%--
> ALERTE -> statut critique [biologique]--
> Etat (Grey Seven of Nine [bionique]) -> Etat de batterie = 8,3%--
> ALERTE -> statut critique [bionique]--
> --
> --
> Système de maintient en vie [biologique] -> actif [46%]--
> Système improvisé [recharge EDLC² (hydroélectrique)]-> actif [28,7%]--
> --
> Efficacité au combat [Grey Seven of Nine] -> 32% --
> Autonomie en combat [Grey Seven of Nine] -> 5,3 secondes--
> --
> Autonomie en veille [Grey Seven of Nine] -> 1,02 années--
> Analyse en cour --
> --
> --
> --
> Grey Seven of Nine -> maintient en veille--
> Maintient -> détecteur [proximité] = actif --
>--
>--
*** FIN d'alerte ***

Le scintillement s'arrête après quelques secondes, et la démone reste immobile. Abak finit par surmonter sa peur et se relève. Il s'approche lentement de la démone et tend lentement le bras. Juste avant qu'il ne la touche, la lumière scintille à nouveau et elle ouvre les yeux. Abak enlève prestement sa main, et la démone referme les yeux.

La Démone de Fer et de Sang dort.

Abak ne veux pas rester aussi prêt d'elle, mais maintenant qu'il est là... Il prend sa gourde et la remplie à la source, avant de repartir le plus vite possible.

Le lendemain, Abak est un héro. Il a réussit à tromper les Démons de Fer et de Sang, et leur voler de l'eau. Il passe la journée à raconter son histoire, encore et encore, en l'améliorant à chaque nouvelle fois. Comble de la gloire, l'ancien lui donne pour son courage, une relique.
"Prend ce cylindre magique. Une sorcière blanche l'a porté, elle l'a utilisé pour soigner l'un des nôtres. Mais elle a tenté de nous voler une autre relique, nos guerriers l'ont surpris et elle est morte en s'enfuyant. Garde cette relique, et protège-la."

Le soir, Abak retourne dans la grotte, avec deux grandes gourdes. Comme la veille, il s'approche sans un bruit, et pénètre dans la grotte. Quand il s'approche de la source, la démone en sommeil est toujours là, et comme la veille, une lueur rouge s'allume à côté de son œil.

*** ALERTE DE PROXIMITE - GREY SEVEN OF NINE***
> Nombre = 1--
> Etat (agressivité) = 6%--
> --
> --
> Etat (Grey Seven of Nine [biologique]) -> Etat de santé = 22,1%--
> ALERTE -> statut critique [biologique]--
> Etat (Grey Seven of Nine [bionique]) -> Etat de batterie = 8,1%--
> ALERTE -> statut critique [bionique]--
> --
> --
> Système de maintient en vie [biologique] -> actif [46%]--
> Système improvisé [recharge EDLC² (hydroélectrique)]-> actif [28,6%]--
> --
> Efficacité au combat [Grey Seven of Nine] -> 32% --
> Autonomie en combat [Grey Seven of Nine] -> 5,2 secondes--
> --
> Autonomie en veille [Grey Seven of Nine] -> 1,02 années--
> Analyse en cour --
> --
>> Alerte Batterie EDLC² Détecté--
>> Analyse des radiations-> énergie EDLC² = 79%--
>--
>Analyse tactique--
>> Victoire = 98,5%--
>> Temps = 2,5s--
>> Etat de batterie = 3,4%--
> Etat de batterie [EDLC²] = 69,8%--
>--
> Grey Seven of Nine -> Mode attaque--
> Tactique = Rapide--
>--
>--
*** FIN d'alerte ***

Abak n'a pas le temps de se rendre compte que quelque chose ne va pas. En une seconde la Démone se jette sur lui, arrachant les câbles qui la relient à la source. Son bras de fer le frappe si violemment au cou que les vertèbres cervicales cèdent. Abak meure sans souffrir.

Grey Seven of Nine ramasse lentement la batterie EDLC², et d'un geste sûr, enlève son ancienne batterie et la remplace par la nouvelle.

Après quelques secondes immobile, elle se redresse. Ses mouvements semblent plus fluides et elle semble en meilleur santé. Sans un regard en arrière, elle sort de la grotte et se dirige droit vers le nord.

*** TRANSMISSION LONGUE DISTANCE***
> Emetteur = Grey Seven of Nine--
> Récepteur = Unimatrice 01--
>--
> Grey Seven of Nine -> Destination [LAB 23]--
> Temps = 3,21 jours--
>--
>--
*** FIN de transmission ***
IP archivée
Minimiseur de défaite professionnel.

Accro aux marqueurs Rage !

Duncan

  • Baroudeur
  • Membre
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 52
    • Voir le profil
Re : Background du CDA
« Réponse #7 le: 10 Juillet 2015 à 10:19:30 »

Et voila pour les Anges de la rédemption :

Frère Lucius s'agenouilla sur le sol rocheux de la caverne qui lui servait d'abri depuis six jours. Joignant les mains, il commença à prier. Non loin du petit feu qui crépitait, gisait le cadavre de Frère Petrus à côté d'un sac à dos rempli des livres qui avaient pu être sauvés lors de l'incendie du monastère.

Un cycle de Lune plus tôt, le monastère avait été attaqué par une bande de diables bariolés, portant les frusques et les flammes du démon, détruisant tout ce que les moines avaient réussi à rassembler et à reconstruire. Les bâtiments étaient faits de bric et de broc, dessinant un enclos servant de cloître, accolé à un assemblage de containers qui faisait office de chapelle. Tout avait brûlé, la majorité des membres de la communauté n'étaient maintenant plus que des squelettes carbonisés qui gisaient sur les ruines des fragments de l'ancien monde. Lucius et Petrus avaient réussi à échapper à la Fournaise, en se cachant dans les vieilles catacombes sur lesquelles le monastère était bâti. Ces souterrains faisaient office de Bibliothèque, lieu de savoir qui servait à compiler les reliques de l'ancien monde : matériel, icônes, et surtout les livres, trésors inestimables de souvenirs et de savoirs.

Les deux frères avaient sauvé 66 ouvrages, jetés pêle mêle dans un vieux sac à dos de randonnée, et avaient marché vers l'est pour atteindre les collines où ils avaient le plus de chance de trouver un abri naturel. La grotte s'étit ouverte à eux un matin de ce qui semblait être l'ancien mois de janvier et ils avaient pu se reposer et se rassasier des maigres provisions qu'ils avaient pu emmener. Alors que Petrus sortait souvent pour explorer et reconnaître les abords de leur abri, Lucius se plongeait dans la lecture des ouvrages sauvegardés afin d'en absorber le savoir et d'en faire une copie mentale. Sa lecture était tellement avide qu'au sixième jour, il avait déjà absorbé 65 ouvrages. Le dernier livre était scotché sur sa longueur et sa largeur, et frappé du tampon rouge sang "INTERDIT A LA LECTURE".

Petrus fit son entrée dans la grotte alors que Lucius tentait d'arracher avec ses dents le scotch fermant le livre interdit. Il se jeta sur le livre, l'arrachant des mains de Lucius : "NON mon frère, ce livre est interdit, nous aurions du le laisser brûler, le laisser retourner au démon qui de sa main l'a commis". La soif irrépressible de savoir fit bouillonner le sang de Lucius, faisant monter en lui la colère, la rage de récupérer ce qu'on lui avait pris, le savoir qui lui appartenait. Il se jeta sur son frère de prière, le mordant à la jugulaire comme un chien enragé, rugissant sa colère à la face de Petrus, le martelant de coups pour récupérer son trésor. Une fois le corps de Petrus inanimé, Lucius arracha frénétiquement les sceaux du livre qui laissa apparaître son titre : "Lemegeton". Il attaqua la lecture impie de l'ouvrage interdit, et dans une orgie de sang, se baptisa au savoir damné qu'il venait d'absorber.

" Après tout, pensa - t - il dans  sa prière à son nouveau seigneur, c'est grâce à ma colère que je suis devenu fort, que j'ai pu m'échapper du monastère en feu, que j'ai pu vaincre Petrus, grâce à cette colère enfouie au plus profond de moi depuis toujours, et qui vient d'éclore pour venir bénir et annoncer mon avenir. Je serai l'Ange rédempteur de ce nouveau monde, et le puriefierai dans les flammes de ma colère, car nous sommes en Enfer, et ses flammes nous brûlent". Une nouvelle naissance réclamant un nouveau nom, Lucius parcouru la liste des démons du livre interdit et s'arrêta à la date présumée de sa renissance, le 6 janvier, le 6/1, 61. "Je me nommerai désormais Zagan, je fais le serment de parcourir l'Enfer et de répandre la justice de mon maître selon ses 7 lois, et que ceux qui veulent maider me suivent"

Zagan alla chercher le sac à dos rempli des 65 autres livre et le jeta dans le feu pour purifier dans les flammes les faibles écrits qu'il se jura d'oublier. Un prospectus tomba de la poche latérale alors que le sac volait vers les flammes. Zagan le ramassa, et vit l'image d'un engin à moteur du passé, équipé de deux roues, le pilote semblant le pousser à une vitesse vertigineuse. Zagan fourra le papier dans sa poche arrière et sourit en sortant de la grotte. Il savait de quoi il aurait besoin pour commencer sa quête...


 

Mark rampa prudemment sur le flanc du monticule de terre brûlée en évitant les barbelés. La fumée et les cris avaient attiré son attention et il progressait depuis 15 minutes en direction de l'agitation qui semblait régner derrière la colline où se dressait un vieux poteau électrique. Une fois en position d'observation, l'éclaireur sortit ses jumelles et observa la scène qui se déroulait en contrebas.

Une créature au visage brûlé et déformé dansait autour d'un vieil arbre mort en feu, riant à gorge déployée, le mutant vidait le contenu d'un jerrican sur le brasier, et plus les flammes montaient, plus il riait. Des cris de douleurs accompagnaiet les rires. Mark régla la molette des jumelles pour examiner de plus près l' incendie et discerna au coeur des flammes un corps  suspendu la tête en bas qui hurlait de terreur et de douleur.

Le vrombissement d'un moteur se fit entendre, et une moto surgit de derrière l'abri de tôle et de planches qui devait être la maison du pauvre supplicié. Le colosse barbu qui chevauchait l'engin le fit déraper et descendit de sa selle, l'air furieux. il marcha d'un pas décidé vers le bûcher et mit un genou en terre, les yeux fixés sur la victime agonisante:

" On m'a rapporté que tu répandais des messages de tolérance dans MON territoire, il paraîtrait même que tu n'as pas voulu te venger de l'homme qui t'a volé des biens, et que tu l'aurais laissé partir. Tu es en enfer Jonas, et la colère fait partie de ce monde, JE suis son messager, et voici ta sentence pour avoir repoussé les lois du vice! Je suis Zagan,  je suis la colère, tu as dénigré mon autorité et mon existence : hurle, meurs , et que justice soit faite, car nous sommes en enfer et ses flammes nous brûlent!!! "
Le mutant s'arrêta de danser et scanda avec une voix derraillée de fou" Car nous sommes en Enfer, et ses flammes nous brûlent!"

Les rires cruels des deux tortionnaires se mêlèrent aux cris d'agonie de Jonas, qui s'envolèrent dans une fumée noire à l'odeur de cochon grillée.

Mark ravala sa salive et redescendit la pente a plat ventre en reculant, faisant attention de ne faire aucun bruit...
IP archivée

quazard

  • Baroudeur
  • Membre
  • ***
  • Hors ligne Hors ligne
  • Messages: 2 807
  • Exécuteur du temple
    • Voir le profil
Re : Background du CDA
« Réponse #8 le: 15 Juillet 2015 à 09:08:10 »



Lorenzo fut  le premier à s’éveiller à ce mouvement qu'on appellera par la suite les Anges de Dante. Par le passé c'était un vagabond qui errait sans but. Un jour il fut pris en chasse par une bande de Bamaka qui ne relâcha pas le moindre mètre à leur emprise sur lui. Quand tout sembla perdu il rentra dans une vieille bibliothèque pour se caché et il trouva un  vieil ouvrage intitulé "La divine comédie" qu'il arriva difficilement à lire. Des bribes de ce qu'on lui avait appris Jadis lui permit néanmoins de le  faire. Cet ouvrage était ouvert à une page ou il pouvait lire : " Lève-toi donc ; vaincs cette angoisse par le courage qui gagne les batailles, s’il ne fléchit pas sous le poids du corps  ". Il sut à cet instant que le combat allait faire rage. Les bruits sourds de la porte qu'ils tentèrent de forcer à fait monter en lui une adrénaline qui bouillonnait dans ses veines. Il le savait à cet instant que la mort était près de lui. Mais il ne l'enlacerai pas sans combat. Peut être le dernier.

Les passes d'arme furent d'une rare violence mais tout ces coups firent mouche. Le sang recouvrit les murs et lorsque la brume de la folie retomba il se tenait là debout autours de ses traqueurs qui gisaient inconscient sur le sol. Il ramassa le livre ou était écrit le nom d'un Démon : Zagan.  Aujourd'hui était un renouveau pour lui. Il a vaincu ses ennemis d'une façon qu'il n'a jamais soupçonné. La première fois qu'il succomba à cette rage aveuglante mais tellement efficace en combat. Il resta environ une semaine dans cet endroit glauque. La au milieu des corps il trouva un nouveau sens à sa vie. L'homme qui sorti était un autre homme, il décida  de s'appeler Zagan et le monde allait apprendre à le redouter. [/i]
IP archivée
 

SMF spam blocked by CleanTalk